lachons nous!

Opposition à un projet d’installation d’une usine à goudron
11 mai, 2007, 10:26
Classé dans : info environnement,Midi-Pyrénées

Opposition à un projet d’installation d’une usine à goudron sur la commune de Verfeil à 20 km de Toulouse.

Cette centrale d’enrobage à chaud que projette d’installer sur la zone d’activité communale la société ERGS (Entreprise Routière du Grand Sud) constitue une installation classée  qui nécessite une autorisation d’exploiter du préfet et un permis de construire délivré par la municipalité.
 
L’enquête publique s’est déroulée du 18 décembre 2006 au 19 janvier 2007 aux termes de laquelle le commissaire enquêteur a émis un avis favorable mais avec des réserves en particulier la prise en compte d’une double ligne très haute tension à proximité du site.
 
Le collectif de riverains Verfeil-Girou s’est constitué afin de sensibiliser la population sur les nuisances graves que va générer ce type d’installation. Il compte à ce jour près de 200 adhérents et est parvenu à mobiliser la population ainsi qu’une partie des acteurs économiques et associatifs locaux (pétition auprès des chefs d’entreprise, commerçants, artisans de Verfeil et pétition auprès des associations locales).
 

Manifestation


le samedi 12 mai 2007


à Verfeil à partir de 10H30.



Le marché de la faim
7 mai, 2007, 9:48
Classé dans : info environnement,Midi-Pyrénées

Le CCFD -Terre solidaire  présente

We feed the world,
            Le marché de la faim

Film d’Erwin Wagenhofer
(Autriche , 2006)

au cinéma Central
à Colomiers
jeudi 24 mai 2007, à 20h30

   suivi d’un débat animé par
  
Denis PERDRIX, chargé de mission formation au CCFD-Paris
et
des membres d’Alliance Midi-Pyrénées -réseau des AMAP

Le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, dans le cadre du Cycle Regard, vous invite à découvrir « We feed the world ». Ce documentaire brosse un tableau d’une lucidité implacable sur le fonctionnement actuel du système agro-alimentaire mondial : agriculture et pêche intensives, mais aussi atouts et difficultés des petits producteurs, croissance à tout prix et par ailleurs malnutrition pour 850 millions d’hommes dans une planète qui pourrait en nourrir 12 millliards…Erwin Wagenhofer promène sa caméra en mer, dans les campagnes du Brésil et de l’Europe, rencontrant des paysans comme des responsables de multinationales, ainsi que Jean Ziegler, rapporteur aux Nations-Unies …  



Le nucléaire ne couvre que 17% de l’énergie consommée en France
7 mai, 2007, 9:46
Classé dans : info environnement

Suite aux chiffres erronés annoncés lors de leur débat par M Sarkozy et Mme Royal, le Réseau « Sortir du nucléaire » tient à rappeler quelques données fondamentales :
 
Le nucléaire représente 78% de l’ELECTRICITE produite en France, mais il ne couvre finalement que 17% de l’ENERGIE consommée dans l’hexagone. Le nucléaire représente d’ailleurs à peine 2% de l’énergie consommée sur la planète, ce qui en fait une énergie marginale (bien que le risque nucléaire soit, lui, maximal).
 
Le chiffre de 50% avancé par M. Sarkozy ne correspond tout simplement à rien. Il s’est d’ailleurs aussi lourdement trompé en confondant les générations de réacteurs.(*)
Le chiffre de 17% avancé par Mme Royal correspond à la part du nucléaire dans l’énergie consommée en France et non dans la production d’électricité.
 
Le trio pétrole/gaz/charbon couvre environ de 70% de l’énergie consommée en France (pétrole 45%, gaz 21%, charbon 4%).
 
Contrairement à ce qui est souvent dit, le nucléaire ne représente finalement qu’une petite part de l’énergie consommée en France car il ne peut répondre qu’à des besoins précis et limités.
 
C’est pour cela que la facture énergétique française (sans même compter la facture nucléaire) a doublé en 3 ans : le nucléaire ne protège pas la France de l’envolée du prix de l’énergie… mais il fait par contre courir un véritable risque à l’ensemble du pays (en cas d’accident nucléaire)
 
De plus, la facture nucléaire s’annonce elle aussi très lourde (démantèlement des installations, gestion des déchets) : plusieurs centaines de milliards d’euros.
 
En résumé, le nucléaire est une énergie trop marginale pour pouvoir protéger la France de la montée du prix de l’énergie, et le nucléaire s’avère finalement une très mauvaise affaire financière pour la France.

 



La chine et le GIEC
7 mai, 2007, 9:22
Classé dans : Dans le monde,info environnement

 BANGKOK (Reuters) – La troisième réunion du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), qui se tient à Bangkok, pourrait s’embourber à cause du dépôt d’environ 1.500 amendements par les représentants chinois, estime un délégué de haut rang participant à la conférence.Depuis lundi, une centaine de pays tentent de se mettre d’accord sur les termes d’un texte devant déterminer la marche à suivre pour juguler le changement climatique.Cette réunion est la troisième à se tenir cette année après celle de Paris, en février, où le point à été fait sur les recherches scientifiques, et celle de Bruxelles, début avril, où les experts s’étaient interrogés sur les conséquences du réchauffement climatique.

Les représentants chinois insistent pour que le texte final comporte un paragraphe indiquant que les nations indutrialisées devaient être tenues pour responsable de la plupart des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

« Ils veulent une déclaration qui évalue à 75% la part de responsabilité de ces pays », explique un délégué qui a souhaité conserver l’anonymat.

« Mais ils ne veulent pas d’une déclaration qui affirmerait que cette proportion s’atténue. Dans les années 70, la proportion cumulée était de 90%, aujourd’hui elle n’est plus que de 77%. Ils ne veulent pas entendre parler de ces chiffres. Ils ne veulent évoquer que ceux qui les arrangent. »

Ces revendication pourraient inciter d’autres pays à tenter d’insérer des clauses supplémentaires qui pourraient vider le texte final de sa substance.

« La question du coût des réductions d’émission pourrait être édulcorée », a poursuivi le délégué.

Selon le rapport soumis aux délégués réunis à Bangkok, la stabilisation des émissions de gaz à effet de serre coûterait en 2030 entre 0,2% et 3% du PIB mondial.



La quinzaine du commerce équitable
26 avril, 2007, 8:04
Classé dans : info environnement

De mieux en mieux connu des Français, le commerce équitable sera à l’honneur à partir du 27 avril à l’occasion de la 7ème édition de la quinzaine du commerce équitable. L’occasion de faire un point sur la filière en plein développement.

À partir du 27 avril, le commerce équitable sera à l’honneur à l’occasion de la 7ème édition de la quinzaine du commerce équitable qui doit se terminer le 13 mai prochain. Selon le dernier baromètre Ipsos/Max Havelaar, datant de Mars, quatre Français sur cinq connaissent désormais le commerce équitable. Sa notoriété progresse auprès de l’ensemble de la population tout comme le taux d’achat. Mais c’est auprès des retraités que la progression est la plus marquée (+10 points). En outre, la qualité des produits issus du commerce équitable est plébiscitée puisque selon le baromètre Ipsos/Max Havelaar 9 personnes sur 10 (88%) jugent les produits équitables de bonne qualité, et cela quelque soit le profil des sondés. Enfin, la moitié des Français (51%) connaissant ce commerce pense qu’il va progresser dans les années à venir et seuls 3% pensent l’inverse.



Les derniers engagements
22 avril, 2007, 11:19
Classé dans : info environnement

En ce jour de choix, voici la video sur les orientations environnementale de François BAYROU, par l’interview de Corinne LEPAGE.

Bon courage à tous, ALLEZ VOTER

http://www.dailymotion.com/video/x1rgmn_fbayrou-interview



La refonte écologique
20 avril, 2007, 15:44
Classé dans : info environnement

Pour la refondation de l’écologie politique

Parmis les premiers signataires : des élus verts, de cap21, du MEI, de IES, des scientifiques, etc.

Signer l’appel :

http://refondation-ecologie-politique.over-blog.fr/

VOIR VIDEO ICI

 



« L’environnement n’intéresse pas les politiques »
19 avril, 2007, 7:40
Classé dans : info environnement

bookintegraldelannoy.jpg 

Ingénieure agronome de formation, Isabelle Delannoy est devenue une auteure reconnue dans les questions environnementales. Elle co-signe les livres de photos aériennes de Yann Arthus-Bertrand et vient de publier un « guide de vote » pour aider tous les électeurs soucieux de l’environnement à choisir le « bon » candidat.

LIRE article par Laure Noualhat



Le bilan énergétique de la France
19 avril, 2007, 7:30
Classé dans : info environnement

La facture énergétique 2006 s’alourdit encore à 46,2 milliards d’euros, en raison notamment des prix élevés de l’énergie, le bilan énergétique 2006 confirme les tendances antérieures : amélioration de l’intensité énergétique et développement des EnR.

Les chiffres du ministère indiquent que la facture énergétique de 2006 a progressé de 18,5% pour atteindre 46,2 milliards d’euros, notamment du fait du niveau élevé des prix de l’énergie. La facture s’est donc encore alourdie sans atteindre toutefois les 37,3% de hausse en 2005 et les 24,1 % en 2004. Globalement la facture énergétique représente 2,6% du PIB, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 1985 (3,7%), selon le document ministériel.
Selon les chiffres du ministère de l’économie et des finances, l’intensité énergétique de la France baisse de nouveau sensiblement, de -1,3% pour l’énergie finale (directement achetée par le consommateur), après -1,5% en 2005.

Malgré des prix très élevés, les ventes de carburants routiers croissent de +0,4%, après un recul de -0,9% en 2005 ; celles de gazole progressent de +2,7%, du fait de la diésélisation persistante du parc automobile, alors que celles d’essence prolongent leur chute, de –5,9%. Il s’ensuit une sensible hausse des importations de gazole.

Enfin, la consommation primaire totale d’énergies renouvelables est celle qui croît le plus rapidement : + 5%, à 17,2 Mtep. En particulier les biocarburants croissent fortement, de 63%, après +15% en 2005. Le regain de l’hydraulique(+8%) grâce à une meilleure pluviosité qu’en 2005, allié avec un fort développement de l’éolien, permet une nette diminution de l’appel aux centrales thermiques classiques (-9,3%). En conséquence de ces évolutions et à partir des bilans de l’énergie, les émissions de CO2 dues à l’énergie ont baissé sensiblement, de 1,3% après deux années de quasi stabilité (+0,1%) et une tendance à la hausse limitée à 0,1% par an depuis 1990, selon le rapport de la Direction Générale de l’Énergie et des Matières Premières.
Ce sont les transports qui sont à l’origine de la plus forte hausse des émissions, avec +0,5%, alors que celles des centrales électriques thermiques classiques alimentées par des combustibles fossiles chutent de -12% (mais après +20% en 2005), du fait d’un rétablissement partiel de l’hydraulique qui permet d’économiser notamment du charbon. Les émissions du résidentiel-tertiaire baissent de -0,2%, tandis que celles de l’industrie croissent de 0,1% (du fait de l’utilisation accrue de charbon pour la sidérurgie). Le rapport note que si l’on ne tenait pas compte des « puits de carbone », ni des autres gaz à effet de serre, le niveau des émissions de la France en 2006 serait d’environ 2% au-dessus de celui de 1990.

C.SEGHIER



l’environnement et les 12
19 avril, 2007, 7:26
Classé dans : info environnement

Dans 3 JOURS, les Français désigneront le nouveau Président de la République. L’occasion pour Actu-environnement.com de détailler les propositions des 12 candidats au premier tour sur le thème de l’environnement.

Vous trouverez dans ce lien les propositions en terme d’environnement des 12 candidats.

http://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/presidentielles_2007/propositions_candidats.php4

Pour ça part le blog « conviction et action » soutient de fait tous les candidats qui non content d’avoir des propositions concrètes, sont aussi des hommes ou des femmes convaincus depuis longtemps d’avoir une écologie politique. Il est impensable, voir irresponsable que certains candidats n’est pas intégré dans leur vision de la France et au delà, une véritable volonté de se soumettre à cette nouvelle donne environnementale.

Pour ces raisons et au vu des programmes mais aussi des implications des candidats dans ce domaine, Mr MIHOUS, Mr BAYROU, Mme VOYNET, Mme ROYAL, Mr BESANCENOT, Mr BOVE, Mme BUFFET sont les seuls à nous assurer leur implication dans ce domaine,même si les dégrès sont divers, mais ça c’est à vous de faire votre choix!

JMS


123456

AU DELA DE L'OBSCURITÉ |
Chicon Blog |
aRii [+] maRiina |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | love !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!...
| essai
| dogparano